En septembre 2015, nous étions sollicité par la direction de la communication des NTP-J (Nuclear Trainees Program Junior) au sein de ENGIE (ex GDF-SUEZ), 3ème plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie.

Acteur de la filière nucléaire depuis plus de 50 ans, avec notamment l’exploitation de 7 réacteurs en Belgique et ses participations dans 2 centrales française, ENGIE a conçu et mis en oeuvre une formation interne visant à former des professionnels du nucléaire. Un programme généraliste, qui combine apprentissage théorique et expérience sur le terrain, et qui vise à couvrir la totalité de la chaîne de valeur du nucléaire : ingénierie et design, construction, exploitation, gestion du combustible, maintenance et démantèlement.

La demande exprimée lors de notre première rencontre avec le client est somme toute « classique » : il s’agit via l’outil vidéo de promouvoir le NTPJ en ciblant 2 objectifs : le faire connaitre bien sûr mais encore capitaliser sur l’excellence du cursus et les nombreuses opportunités offertes en termes de débouchés professionnels.

Le film d’animation que nous vous proposons de découvrir, également disponible en version anglaise ici, satisfait priotitairement au 1er objectif. Comme vous allez le découvir, il s’intègre toutefois dans une stratégie de contenu vidéo bien plus globale, telle que nous l’avons préconisée auprès du client.

Nous avons déjà évoqué les spécificités du film d’animation. Nous nous contenterons donc d’en rappeler les avantages, à savoir synthétiser un ensemble d’informations au sein d’un programme court et attractif, mais encore rendre compte aisément d’un contexte, en ce cas professionnel donc, via une iconographie identifiable au 1er coup d’oeil et du plus grand nombre : ici par exemple l’atome ou encore le rendu stylisé d’une centrale nucléaire.

Revenons donc à ce quoi évoqué plus avant quant à la stratégie préconisée auprès de la direction de la communication NTPJ.

La logique de contenu vidéo à laquelle nous faisions référence est directement issue du recours au Web comme premier support de diffusion ET de consultation de vidéo. C’est un fait indiscutable : dans un cadre privé comme professionnel nous ne consommons plus le média vidéo de la même façon qu’auparavant. Cette évolution s’est naturellement traduite pour les marques et plus généralement les annonceurs a devoir engager de la production de vidéo de façon soutenue en s’engageant sur le long termes. Pour simplifier nous sommes passé de l’ère du « One Shot » à celle de la fidélisation.

La formation NTPJ se déroulant à l’échelle d’une année, nous avons immédiatement envisagé et proposé une approche épisodique, en nous attanchant à rendre compte de la richesse du programme sur l’intégralité de son déroulé. Une approche qui prend la forme de capsules vidéos, autant donc que d’événements clés qui rythment la vie de la nouvelle promotion, soit la « Track » 10. Une approche qui valorise également la marque employeur d’ENGIE, tant autant de ceux qui feront le choix d’intégrer un futur NTPJ que ceux qui y participent déjà

Afin d’être au plus proche du vécu des Trainees, nous nous sommes adjoints sur ce projet le concours d’une journaliste bilingue. L’intégralité des cours et des échanges au sein du NTPJ s’effectue en effet en anglais. Cette dernière, qui travaille en total binome avec le réalisateur, assure la cohérence éditoriale de l’ensemble du contenu vidéo produit et opère également l’intégralité des interviews. Sur certains événements l’équipe totale EO Production se monte à 7 personnes dont 5 cadreurs de sorte à pouvoir capturer le matériau le plus riche et le plus varié en vue des montages.

En termes de diffusion, ENGIE a directement intégré ce contenu vidéo au sein de son espace web « Young Talents », dédié au recrutement et aux opportunités de carrières pour les étudiants et jeunes diplômés.Pour le NTPJ le contenu vidéo complète et enrichi naturellement le rédactionnel et offre une véritable expérience immersive à ceux et celles qui aspirent  à rejoindre le groupe au sein de la filière nucléaire.

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N’hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire