Les réseaux de métros : la multitude de lignes et de stations, les ramifications des correspondances et les innombrables possibilités offertes de parcours, sont autant de métaphores des milliers de destinées individuelles qui s’y croisent chaque jour.

Que se passerait-il si soudainement nous prenions le temps de suivre une de ces personnes, de nous interroger plus avant sur ces visages croisés chaque matin : qui sont-ils, où vont-ils ?

Que se passerait-il toujours si l’on répondait à ce sourire avenant, s’inquiétait de la raison des pleurs de cette jeune femme au milieu de la foule anonyme ?

Ces multiples interrogations, comme autant de pistes de scénarios, constitue la colonne vertébrale et le matériau narratif de la web série italienne MILANO UNDERGROUND.

MILANO UNDERGROUND – TRAILER

Créée par Giovanni Esposito, qui en signe le 1er épisode, la  série sera présentée lors du prochain Marseille Web Fest les 9 & 10 octobre prochain, après avoir remporté le grand prix de celui de Rome ainsi que le prix du jury de la meilleure dramatique au WebFest de Berlin, qui vient tout juste de se clôturer.

Produite selon un mode de financement participatif, presque devenu la règle en matière de séries digitales, MILANO UNDERGROUND « stagione 0 » compte autant d’épisodes que la cité lombarde de lignes de métro, soit 4, chacun confié à un réalisateur différent.

Intitulé MIND THE GAP, le 1er de la série s’articule autour d’un trio de jeunes gens : 2 hommes et une femme, variation moderne, rock et pour le coup exclusivement souterraine du triangle amoureux immortalisé par Jules et Jim.

Le très réussi générique, composé en tracking et motion design, la mise en scène et les partis-pris esthétiques avec notamment le recours à de nombreux time lapse, sont résolument modernes. Ils soulignent très clairement la volonté des auteurs de coller aux codes formels dorénavant installés par la révolution et le succès des séries TV.

MILANO UNDERGROUND – EPISODE 1
MIND THE GAP

PETITE SERIE DEVIENDRA FRANCHISE

C’est pour le moment l’unique épisode sous titré en anglais, condition sine qua none à sa participation aux festivals internationaux cités plus haut, mais encore préambule nécessaire à l’ambition affichée par la production quant au futur de la série. Celle ci pourrait en effet se voir décliner dans toutes les grandes villes du monde dotées d’un métro. Elle basculerait alors vers le statut de franchise, un modèle économique cette fois encore largement inspiré de celui des séries TV, de même d’ailleurs que les produits dérivés déjà proposés !

Malgré la faiblesse de mes notions d’italien, pour ne pas dire mes incommensurables lacunes, j’ai visionné les 4 épisodes qui multiplient les références entre eux, certaines silhouettes intrigantes devenant par exemple personnages principaux. La série joue d’ailleurs très habilement de cette liberté et même de cette « nouvelle écriture » offerte par les fictions du web.

Sur la chaine Youtube de la série, les épisodes proprement dits sont d’ailleurs complétés d’une multitudes de programmes connexes : fins alternatives, behind the scene, portraits d’usagers du métro milanais, comme autant d’extras venant enrichir la fiction.

LE WEB NE PEUT SE SUBSTITUER A UNE CHAINE TV

Reste un délicieux paradoxe. Toute l’énergie et le talent déployé en matière de web série semble tendre vers un unique but. Le graal suprême, pour toutes ces productions, étant de se faire remarquer d’un « vrai » diffuseur, ce pour passer à l’étape suivante, en quelque sorte celle de la reconnaissance publique.

C’est comme si le web, du fait de son immense pouvoir mais aussi de ses insondables frontières, ne pouvait encore à ce jour se substituer à une véritable chaine TV, voire à un service de VOD, avec son histoire, son positionnement, ses choix éditoriaux, mais encore et surtout le public qui va avec.

Bref, HBO, AMC, Netflix et plus proche de nous Canal+, ont encore de beaux jours devant eux. Et c’est peut-être mieux ainsi.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *