C’est à une toute nouvelle forme de contenus que l’on va aujourd’hui s’intéresser. Ou plus exactement de contenant, à savoir la « landing page » ou mini site web.01

Les contenus vidéos ne peuvent en effet aujourd’hui être pleinement valorisés selon la seule logique d’une publication sur YouTube, Vimeo et les réseaux sociaux. Ils sont en effet dès lors noyés dans une masse telle qu’ils n’ont souvent guère de chance d’être identifiés et donc visionnés, du moins en organique.

Ajoutons à cela que sur des thématiques spécifiques, le seul recours à des playlists telle que celles proposées par YouTube n’offre pas l’opportunité de mettre en forme un espace web paramétrable à sa convenance. Pour couvrir ce besoin, à savoir créer un véritable écrin à ses contenus vidéos et les agencer de façon « sur-mesure », la solution consiste donc à composer un espace web spécifique.

UNE LANDING PAGE C’EST QUOI EXACTEMENT

Cette appellation désigne en fait un mini site web, très majoritairement structuré sur une page unique, dédié à valoriser les contenus vidéos placés en son sein, mais encore d’autres médias : rédactionnel, photos.

Pour notre client Everial, spécialiste en archivage, dématérialisation, numérisation et GED, nous avons réalisé une série de 10 interviews de collaborateurs/trices, mais encore de clients. Les premie–r–(e)s y expriment leur mission au sein de l’entreprise ainsi que l’engagement personnel qui les motive et contribue au développement d’Everial, aujourd’hui acteur incontournable sur son marché, tout en demeurant une société familiale à taille humaine. Les seconds y font part des bénéfices mais encore de l’historique qui les lient à Everial, riche pour certains de plusieurs dizaines d’années. Une fidélité qui traduit l’excellence des prestations mais encore l’adéquation de l’offre avec la demande, ce alors qu’Everial n’a jamais cessé d’étendre le champ de ses compétences et expertises.

La toute dernière vidéo est consacrée à la navigatrice Clarisse Crémer. Elle synthétise les valeurs communes d’engagement qu’il s’agisse de défis sportifs ou de ceux propres à l’entrepreneuriat. Clarisse y témoigne également de cette concordance heureuse entre son âge et celui d’Everial, à savoir respectivement 30 ans, qu’elle perçoit comme un « coup de pouce du destin » et l’une des conditions de sa réussite dans la voile professionnelle.

Titrée « Vos documents et bien plus encore », la landing page Everial se présente tel que le figure la capture d’écran ci-dessous – attention elle est toute en hauteur et l’article se poursuit bien sûr ensuite. On vous invite toutefois et en priorité à l’expérimenter en conditions réelles en cliquant ici. Vous verrez c’est animé tout plein et ça mérite vraiment le coup d’œil  🙂

blog-everial-plateforme-de-marque-vue-integrale-900x2700

Ça y est, vous êtes arrivés au bout de l’image. 2700 pixels de haut tout de même ! Vous pouvez reprendre la lecture.

Les vidéos ont toutes été réalisées au format vertical pour satisfaire à une exploitation sur smartphone, désormais le principal outil de connexion au web et ce alors que sa prépondérance ne cesse d’augmenter. Elles ont également été agrémentées d’animations graphiques avec pour chacune un code couleur spécifique. Cette touche de motion design leur confère un dynamisme et un effet « accrocheur » indéniable : c’est une méthode particulièrement efficace pour valoriser de simples interviews face caméra et les rendre agréables à visionner. En voici un exemple parmi les 10, à savoir le témoignage du client AG2R La Mondiale, en la personne de Thierry Patte, directeur de la logistique du groupe.

 

 

 

 

LANDING PAGES ET STRATÉGIE MARKETING

Comme évoqué ci-avant, la publication d’une landing page ou d’un mini site, peu importe d’ailleurs sa dénomination, ne répond pas d’un caprice de graphiste ou de web designer. Il s’agit bien au contraire d’un contenant dont la finalité est presque exclusivement marketing et dont la portée stratégique ne doit en aucun cas être négligée. Pour préfigurer l’avenir – et se montrer commerçant également – toutes les grandes entreprises se devraient d’en être dotées pour satisfaire à une multitude de besoins : renforcement de leur marque employeur et campagne de recrutements, engagements RSE et valeurs sociétales, lancement produit(s), repositionnement de l’image de marque, etc….

Précisons ici que si nous sommes en mesure de proposer une prestation globale, couvrant 100 % de la réalisation, le projet Everial présente des spécificités. C’est en effet à son service de communication et plus particulièrement à Nina, en charge de la communication stratégique et digitale, qu’incombe toute la réflexion stratégique en amont ainsi que la rédaction du cahier des charges et naturellement du suivi intégral du projet chez notre client jusqu’à sa livraison finale.

On salue pour le coup au sein de la team EO ayant administré ce projet : Jérémy en chargé de production, David au cadre, montage et motion design, Pauline pour le web design et Thibault pour le développement de la page.

Cette totale autonomie garantie à nos clients la même promesse que pour l’ensemble des contenus vidéos que nous produisons : un interlocuteur unique, le chargé de prod en l’occurrence, de la mise en chantier jusqu’à la clôture du projet. Un bénéfice que seul les véritables sociétés de production sont en mesure d’offrir à contrario des indépendants. Cette dernière aparté pour clairement différencier notre approche méthodologique et l’importance que nous accordons à l’expérience client.

QUEL NOM DE DOMAINE POUR SA LANDING PAGE

Mais revenons à la question du nom de domaine. Le choix d’héberger sa plateforme de marque sous son nom de domaine ou de lui en attribuer un spécifique s’intègre totalement dans la stratégie marketing que nous évoquions plus haut. Pour une grande société internationale bénéficiant d’une très forte notoriété et d’un excellent référencement organique, le choix de ne pas recourir à un nom de domaine spécifique se tient. La plateforme deviendra ainsi accessible depuis le site web principal. Elle aura alors valeur de point de destination.

Pour une société en recherche de croissance : accroitre sa notoriété, valoriser son image de marque, dynamiser sa marque employeur, l’option d’attribuer un nom de domaine spécifique satisfait à une logique inverse. La plateforme peut alors « vivre sa vie » de façon plus autonome et fonctionne plutôt à l’instar d’un point d’entrée, qui offrira d’accéder au site web principal. Cette option offre de pouvoir dynamiser la plateforme indépendamment du site principal, via notamment des campagnes sponsorisées sur les réseaux sociaux et/ou de l’achat d’espace publicitaire en digital.

Il faut donc ici savoir peser le pour et le contre, comme pour toute décision à caractère stratégique. Et si l’on revient à l’exemple précédemment cité de la grande entreprise internationale, si celle-ci envisage une landing page sur une thématique ponctuelle : par exemple le lancement d’une nouvelle boisson avec un jeu concours, alors il sera peut être avisé d’opter pour un nom de domaine différencié.

Ce choix ne peut finalement incomber qu’au client, fonction de son historique sur le net et de l’expertise de son ou de ses web masters. Dans le cas qui nous occupe ici, Everial a opté pour l’acquisition d’un nom de domaine pour l’hébergement de la plateforme que nous lui avons réalisé, à savoir : https://everial-en-image.com/

ET AILLEURS SUR LE WEB

Mais comme on a pris coutume de ne pas uniquement se regarder le nombril et surtout parce que l’on furette chaque jour sur la toile, nous tenions à illustrer cette logique de landing page et mini site avec un exemple issu de notre veille. Le hasard veut qu’alors que nous rédigions ces lignes, nous découvrions un spot de l‘U.S. Air Force destiné à promouvoir une plateforme dédiée au recrutement de pilotes féminins. Une campagne tout ce qu’il y a de plus dans l’air du temps et à laquelle on ne peut qu’adhérer en ces temps où la parité tend enfin à devenir un objectif sociétal.

Ici le modèle fonctionne en 2 temps.

Tout d’abord : un film pour « amorçage », diffusé à très grande échelle et donc à grand renfort de campagnes sponsorisées et achats média en digital. Il se peut même que ce film soit diffusé en mass média aux U.S.A. : cinéma et/ou télévision. On vous propose de le visionner :

Second temps la landing page, dont l’adresse est affichée à la toute fin du film et vers laquelle, en diffusion digitale, une bascule peut être facilitée avec l’adjonction d’un « call to action ». Pour découvrir cette plateforme, vous avez juste à cliquer ici. Comme vous le découvrirez, celle-ci est clairement orientée Marque Employeur avec pour objectif de sensibiliser les femmes au métier de pilote. Comme on n’est pas cloche non plus, on perçoit bien naturellement l’opération de communication plus globale derrière, à savoir patiner l’image de l’U.S. Air Force d’une dominante plus féminine qu’à l’accoutumée.

Certes on n’est pas ici sur le même budget – on est plus proche de Top Gun – et comme on l’a dit le modèle repose cette fois sur une vidéo en amont. Une stratégie très exploitée en communication B2C, publique et institutionnelle. Mais ce qui nous importait avant tout, c’est de vous exposer les infinies possibilités offertes par une landing page. Un format de contenant très exploité dans le B2C et qui n’attend plus qu’à déployer ses ailes à grande échelle dans le B2B. D’ailleurs, en étant un peu vigilant, vous vous apercevrez dorénavant que bon nombre de spots publicitaires vous invitent à en visiter, tandis que le pendant corporate du web en héberge également déjà un certain nombre.

Et si donc ce format vous interpelle et pourrait satisfaire à l’un ou plusieurs de vos besoins, nous sommes bien naturellement à l’écoute : 5 sur 5 pour rester dans la tonalité militaire de cette fin d’article. Pure coïncidence, on tient toutefois à le rappeler.

Et comme toujours, @ bientôt pour un nouvel article…

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *