vignette-film-du-mois-everial-adn

Après plusieurs réalisations axées sur leurs services et innovations, en « live action » comme en motion design, c’est un nouveau cap que le groupe Everial nous a invités à franchir à ses côtés. Soit la production d’un film ADN, ou film de marque, qui offre de valoriser tant ses expertises que ses valeurs entrepreneuriales.

Une marque de confiance assurément ! Fondée sur près de 10 années de collaboration auprès d’une société qui, depuis 30 ans, ne cesse de développer des offres de services en accord avec son métier d’origine : l’archivage documentaire, tout en négociant le virage de la transformation numérique avec agilité et succès.

LE CORPORATE EST MORT, VIVE LE CORPORATE !

Nous nous en étions déjà exprimé à l’occasion de nos productions pour nos clients NGE ou UTAC CERAM, nous privilégions toujours une approche de conseils dont les fondamentaux sont directement issus de notre propre expérience métier. Nous nous engageons ainsi à accompagner nos clients dans la production de nouveaux formats de contenus vidéos, tant sur le plan du fond que de la forme.

Donc oui : « Le corporate est mort, vive le corporate ! ». Avec cette maxime révolutionnaire, nous insistons surtout sur le fait qu’il est devenu primordial, pour les grands groupes comme les PME dotée d’une histoire, d’aborder leur communication sous de nouveaux angles. Jouer les « gros bras » à grands renforts de chiffres et d’informations exclusivement factuels ne suffisent plus à se différencier. Les grandes entreprises du B2B mutent à leur tour vers une communication de marque où la créativité reprend ses droits en décuplant les horizons.

Comme à chaque fois, nous exprimons notre reconnaissance à nos clients qui s’engagent sur ses projets ambitieux où le discours emprunte au cognitif, à la métaphore, et plus généralement à toutes figures de style et de rhétorique qui visent autant à valoriser leurs savoir-faire qu’à susciter de l’affect auprès de leurs clients et prospects.

Merci donc à Everial et tout particulièrement à Nina Domini et Yves Brucker, de nous avoir suivis sur les sentiers non balisés d’une communication que l’on souhaite aussi inspirée qu’inspirante.

UN FILM « CHORALE » QUI EMPRUNTE À LA MÉTAPHORE

Du fait de la diversité de l’offre de services d’Everial, Christophe et Jérémy, respectivement directeur et chargé de production sur ce projet, ont immédiatement envisagé et soumis l’idée d’un film « chorale ». Un format inspiré du cinéma, concernant des scénarios qui déploient un grand nombre de personnages et dont le développement narratif dévoile peu à peu les liens.

Dans cette perspective, 5 personnes, hommes et femmes, incarnent chacun une profession, une passion, toutes sujettes à recourir aux services d’Everial.

mosaique-film-chorale-everial-adn-900x600

Un choix narratif fondé sur le modèle cinématographique du film « chorale »

Afin de respecter une durée maximale d’environ 90 secondes, que l’on s’accorde à penser comme la plus appropriée alors que nous sommes sans cesse solliciter pour visionner du contenu vidéo, un parti pris fort a été adopté. Il était ici nullement question de raisonner selon une narration et une structure « scolaire », notamment sur le plan de la réalisation, qui aurait visé à offrir aux spectateurs d’identifier qui fait quoi exactement et recours à quel service.

Le film aurait été alors trop long, mais encore trop didactique et accordant in fine peu de place à l’émotion, notre second objectif sur ce projet. Notre intention visait en effet une certaine abstraction narrative afin d’offrir un véritable rôle à la voix off. Rédigée par Fanette, c’est elle du coup qui crée le liant selon une écriture qui tend ostensiblement vers un propos métaphorique.

Les bouleversements technologiques de ces 30 dernières années, et leur accélération phénoménale ces 10 dernières, sont ici exprimés tel que le vent : souvent imprévisible, changeant, parfois fulgurant. Une conjoncture qui implique, à l’instar du kitesurfeur qui ouvre le film d’être « toujours prêt ». La voix off décline alors son propos en exploitant la figure de style de la répétition du « il faut être prêt » jusqu’à le transformer en conclusion par « nous sommes prêts ».

Ce choix du kitesurf était aussi l’occasion d’un clin d’œil assumé à l’univers de la voile, la passion de Lionel Garcia, Directeur Général d’Everial. La société sponsorise en effet depuis 3 ans des jeunes marins talentueux telle que notamment Clarisse Crémer, en course à l’instant où nous rédigeons ces lignes sur La Solitaire URGO Le Figaro 2019. La voile de son spi est d’ailleurs rose comme celle du kitesurf.

le-vent-pour-metaphore-kitesurf-everial-adn-900x600

Le vent pour métaphore des bouleversements technologiques de la transformation numérique.

La voix incarne alors littéralement la société. Elle la personnifie, lui confère presque figure humaine pour en dévoiler les valeurs et les fondamentaux de sa philosophie entrepreneuriale. C’est en cela qu’elle participe de l’émotion évoquée ci-avant et donc de l’affect que le film se doit de générer chez les spectateurs.

C’est cet émoi qui produira 3 résultats : conforter les clients acquis d’avoir sélectionné Everial, transformer des prospects en clients et… renforcer le sentiment d’appartenance au sein du groupe. Un paramètre qui a directement trait au renforcement de la marque employeur et non négligeable en termes de bénéfices sur ce type de film.

Cette volonté dans l’écriture de cristalliser en quelques mots – Nous sommes prêts – une promesse forte et riche de sens, participe pleinement de l’objectif visé sur la production d’un film ADN : extraire l’essence de la stratégie de l’entreprise et la formuler sous une forme cognitive qui marque les esprits.

LES COULISSES DU FILM ADN D’EVERIAL

D’un point de vue logistique et technique, voici ce que l’on peut vous dire sur cette production, notamment de sorte à ce que vous puissiez en estimer les contours en termes de calendrier et d’équipe.

Une fois le projet validé, tant en termes de devis que d’intention, la réalisation du film a requis 3 mois presque jour pour jour. La préproduction s’est concentrée sur le développement du pitch et du casting qui lui incombait.

Autrement dit : identifier nos 5 personnages en leur conférant un métier (photographe, éditrice, chef d’entreprise, étudiant, ) mais aussi pour l’un d’entre eux une pratique sportive qui nous offrait d’ouvrir le film en cohérence avec la métaphore du vent pour synonyme de changement. Ici c’est le kitesurf que nous avons retenu, pour des raisons esthétiques également bien sûr, ce qui a impliqué de « caster » une personne avec une excellente pratique de cette discipline. En parallèle de quoi Fanette travaillait à la voix-off jusqu’à sa version définitive.

Au 19 avril 2019 l’ensemble de la prépoduction est close.

moodboard-fiches-personnages-everial-adn-900x600

Le casting s’est accompagné de la réalisation de fiches personnages et de moodboard pour les caractériser au plus près de nos intentions

Une anecdote maintenant : vous ne pouvez pas le deviner en visionnant le film, mais la bande dessinée ancienne à laquelle l’éditrice redonne vie en la publiant à nouveau n’a pas été une mince affaire. Il nous faut ici remercier plus que chaleureusement le dessinateur Frédéric Marniquet qui en a réalisé la couverture en 2 variantes : l’une qui figure une édition datant des années 50 et la seconde remaniée selon les critères d’aujourd’hui. Ça va très vite, mais visionnez le film à nouveau et usez de la pause pour constater le soin qu’il a apporté à la création de ces fac-similés.

comparatif-album-bandes-dessinees-everial-adn-900x600

L’ingénieux travail de fac-similé du dessinateur de BD Frédéric Martinet pour reproduire un même album sur 2 époques.

Une fois l’ensemble du script finalisé et les décors repérés, le planning de tournage a pu être concentré sur 5 journées intensives entre le 6 et le 15 mai 2019. Sur ce projet, l’équipe comprenait : réalisateur, assistants, régisseur, maquilleuse-styliste, directeur et chargé de production. La réalisation a été confiée à Hatim, avec lequel nous collaborons fréquemment sur nos productions « premium », pour la cinégénie de ses images exclusivement réalisées en caméra RED.

Un tournage sur lequel il a particulièrement donné de sa personne, notamment pour la séquence de kytesurf tournée sur le spot de la plage Borély à Marseille. Dans la vidéo ci-dessous, sa caméra RED est intégrée dans un caisson étanche et positionnée sur une planche de surf pour point d’appui.

JUSTE QUELQUES TOUCHES D’EFFETS NUMÉRIQUES

La postproduction s’est ensuite échelonnée sur environ un mois. Outre le montage, assuré par Hatim, le film a bien entendu fait l’objet d’un étalonnage mais encore de plus trucages numériques. Ceux-ci sont volontairement extrêmement discrets. Nous souhaitons en effet en termes de direction artistique conserver un esthétique réaliste. Deux plans sont concernés par du compositing, autrement dit mixant plan en images réelles (live action) et effets numériques.

compositing-3d-everial-adn-900x600

C’est Raphaël qui s’est chargé du compositing sur ce projet, dont cette animation 3D destinée à être mixée à un plan en images réelles

Il s’agit des plan à 0 minute 42 et 47 secondes, où la responsable des sinistres en assurances reproduit les conditions d’un accident sur une plateforme virtuelle en 3D. Ainsi que de celui à 1 minute 07 seconde où la bibliothèque, contemplée par le personnage de l’archiviste, voit les tranches de certains ouvrages comme éclairées d’un rai de lumière. Un effet pour signifier un traitement de scan et donc de dématérialisation et sauvegarde numérique. Le plan enfin sur le smartphone de l’étudiant est lui aussi une incrustation : de même que celui de la plateforme virtuelle 3D, le spectateur ne doit ici y voir que du feu, soit ne pas percevoir le trucage.

integration-appli-smartphone-everial-adn-900x600

Tous les plans d’applis sur smartphones sont réalisés en incrustation pour un contrôle total de la qualité de l’image

Ce film a encore fait l’objet de la réalisation d’un teaser. Dévoilé dans un premier temps à M-1 – le 21 mai 2019 – auprès des invités à l’inauguration du nouveau siège social sur la commune de Rillieux-la-Pape (69), conçu et édifier pour réunir et fédérer l’ensemble des équipes et services du groupe. Puis en ligne à J-7 avant la diffusion officielle et publique.

Le teaser est en effet un excellent outil pour susciter la curiosité sur les réseaux sociaux et naturellement gagner en nombre de vues à la date où le film est dévoilé.

Rappeler enfin et surtout le plaisir comme la satisfaction de nos équipes à accompagner notre client Everial sur pareil projet, et le remercier pour sa confiance et son attachement à nos savoir-faire.

Site client Everial : www.everial.com

Page Linkedin client Everial : www.linkedin.com/company/everial/

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *