Articles

© photo d’illustration article : Henrik Purienne

Heureux de vous retrouvez pour un nouveau digest multi-thématiques.

La trêve estivale est par nature moins propice en volume d’informations, mais curieusement cet été comme nous allons le voir il se passe beaucoup de chose côté matos.

Pour le reste c’est l’occasion, comme chaque année, de se donner rendez-vous avant le break des congés sur le Blog, qu’on espère vous connaitre de plus en plus nombreux à fréquenter.

Pour celles et ceux qui ont déjà les pieds dans l’eau – mer, océan ou torrent de montagne, qu’importe c’est tout le monde qui le gagne – et qui seraient parvenus à se déconnecter, patientez tranquillement d’ici la reprise ou offrez vous une pause, et une seule alors, aux accents geek et veille média et digital, à l’heure de l’apéro ou entre 2 parties de pétanque. Pour les autres sports et loisirs, ça marche aussi.

Allez, c’est parti !

VEILLE TECHNIQUE : ÇA BOUGE CÔTÉ CAMÉRAS

On attaque donc par le versant matos, et on se focalise sur les caméras et boîtiers – mais faut-il encore les distinguer ? – tant l’actualité des mois de juin et juillet a été riche en annonces.

Alors que la Blackmagic Pocket Cinema Camera 4K s’est attirée de très nombreux éloges, ce malgré ses finitions et plus particulièrement sa coque toute de plastique, il se pourrait bien qu’elle ait trouvée une nouvelle compétitrice avec la Z-Cam E2C.  Une caméra chinoise d’un fabricant déjà reconnu et qui s’enorgueillit de proposer un modèle encore plus compact que la Blackmagic et à un prix nettement plus compétitif puisque de seulement 799 $ ! Boîtier nu, il va de soit.

La caméra Z-Cam EC2, nouvelle compétitrice sur le segment des 4K compacts et low budget.
La caméra Z-Cam EC2, nouvelle compétitrice sur le segment des 4K compacts et low budget.

Les principales spécifications de la E2C sont consultables ici. On notera toutefois qu’elle n’offre pas d’enregistrement RAW, un point non négligeable quand on sait l’importance question workflow de maitriser une chaîne de production avec le meilleur indice de qualité.

On en profite ici pour publier nos trois spots publicitaires tournées avec la Blackmagic Pocket, qui a rejoint notre parc matériel et que nous étrennions sur une production pour l’agence Nouveau Monde et son client Lindahls – groupe Nestlé. Des spots destinés à une campagne exclusivement digitale à l’échelle européenne ou le géant Suisse de l’agroalimentaire souhaite implanter cette marque d’origine suédoise au fort potentiel.

On poursuit avec RED Digital Cinema et 2 informations concernant l’un des pionnier du cinéma numérique et sans doute celui qui a le plus participé à la fusion entre les univers du cinéma et de la vidéo.

La seconde joue du mystère avec un art consumé – mais toujours efficace – du teasing à l’extrême. Nom de code : Komodo ! Oui comme les dragons ce qui laisse augurer d’une offensive en mode Blitzkrieg, une tradition chez Jim Jannard, le fondateur visionnaire de la marque.

À se mettre sous la dent, ou plutôt sous les yeux : uniquement 2 photos publiées concernant ce projo en mode top secret classified.

Pour ceux qui connaissent le Schmilblick, à vous de découvrir ce qui peut bien se cacher derrière ces 2 photos et sous le nom de code KOMODO ?!
Pour ceux qui connaissent le Schmilblick, à vous de découvrir ce qui peut bien se cacher derrière ces 2 photos et sous le nom de code KOMODO ?!


S’il est quasi impossible d’après ces 2 clichés de savoir ce qui se cache exactement derrière l’opération Komodo, les plus informés et aguerris de la marque semblent y déceler une probable seconde chance à Hydrogene System, l’unique échec à ce jour de RED. Pour rappel, il s’agissait d’un smartphone avec des capacités vidéos uniques dont celles de filmer des vidéos holographiques, très proches dans le rendu de ce que l’on obtenait sur l’écran d’une console de jeu 3DS.

Gros hic : le produit n’a convaincu personne et ce dès les phases des tests par les youtubeurs et sites techniques spécialisés. Patrata donc !

Mais comme le dit l’adage, on apprend jamais autant que de ses échecs et il semblerait que derrière l’opération Komodo se profile l’arrivée d’un module dédié à l’Hydrogene System, le transformant en véritable dispositif de captation pro. Ou alors, il s’agirait d’une nouvelle caméra d’entrée de gamme visant elle aussi la compacité. Décidément ce créneau est plus que porteur.

Toujours concernant RED : le lancement de la Ranger qui préfigure un nouveau modèle de commercialisation, à savoir une caméra exclusivement destinée aux marchés des loueurs. Impossible donc dans l’absolu de l’acquérir pour un réal ou une boîte de production ! Reste à découvrir si cette stratégie a ses chances pour se pérenniser. RED a en tous les cas fait les choses aux mieux en concevant un produit dont l’ergonomie comme les différents modules et optiques ont été spécifiquement adaptés au marché locatif.

Attention, la bête équipée du capteur Monstro 8K est clairement positionnée sur le segment cinéma et prod publicitaire et entre en concurrence directe avec l’ALEXA 65 ou la Panavision Millenium DXL2.

Découvrez l’engin dans cette vidéo review.

On conclue avec le nouveau boîtier de GFX 100 de FUJIFILM avec lequel il va falloir nous approprier un nouveau terme pour désigner les capteurs dépassant le plein format. On parlera donc ici des capteurs de format Moyen ou Medium selon la langue de votre choix, sachant que celui du GFX 100 affiche des dimensions de titan puisque 1.7 fois supérieures  au 24×36 et une résolution photo de 102 Mpx !

Sa capacité en capture vidéo reste limitée au 4K à 30fps mais là n’est pas l’essentiel car la taille du capteur donne lieu à un résultat véritablement incroyable. Et c’est là que l’on bascule des mots à la vidéo pour vous en convaincre avec ce time-lapse de nuit réalisé à Dubaï par Beno Saradzsic, photographe vidéaste et ambasadeur Fujifilm. Attention : ça pique les yeux !

VEILLE MÉDIA & DIGITALE : SUMMER MOOD

Bon là, on sent déjà nettement plus que les concepteurs rédacteurs, mais également les annonceurs, ont pris leurs quartiers d’été.

Une actualité plutôt en berne donc, mais avec tout de même 2-3 trucs qui ont titillés nos neurones et nos pupilles.

Tout d’abord ce spot pour la marque Skyn. Un des nombreux spots a avoir tiré opportunément profit de l’anniversaire des 50 ans de l’alunissage de la mission Apollo 11, mais avec un pitch en termes de conception rédaction qui brise clairement le plafond de verre.

À quoi bon en effet se donner tant de mal à explorer l’espace, alors que nous sommes encore si nombreux – sur terre – à ne pas se connaitre pas soi même, intimement parlant bien sûr sachant qui est ici l’annonceur.

Sous le titre explicite Explore Yourself, ce film est également un exercice virtuose de montage d’après des sources footages mixées à de l’animation et soutenue par une voix off cognitive s’articulant autour du paradoxe évoqué ci-avant.

Vous le savez, on est fan des dispositifs de communication exploitant la vidéo comme média testimonial et/ou comme outil intrinsèque. Ce mois, nous en avons retenu 2.

Le premier, c’est encore une date anniversaire – décidément – qui en est à l’origine. L’album mythique des australiens AC/DC Highway to Hell fêtait en effet ses 40 ans. Ce qui pour ceux qui l’on découvert à sa sortie met un sacré coup de mine sur la tête, cela dit en passant.

À cette occasion, l’agence Brand Station a conçu et mise en œuvre un mur de son capable de littéralement souffler les 40 bougies du gâteau. Difficile de ne pas penser qu’ils n’aient été inspirés par la séquence d’ouverture de Back to the Future, mais qu’importe la vidéo produit son petit bonhomme d’effet et c’est là l’essentiel.

Une pensée au passage pour Bib Scott et Malcom Young.

Second dispositif et pas des moindres avec le GAFA Twitter qui proposait jusqu’à ce dimanche 4 août une expérience immersive intitulée Quoi de neuf ? interconnectant 40 villes dans le monde au recours de curieux containers dorés.

À Paris, c’était place de la République que le public était convié à tenter le truc, qui vous place en situation de rencontrer sur un mode aléatoire – façon Chatroulette mais en plus safe – un parfait inconnu se trouvant n’importe où sur la planète.

De curieux containers dorés siglés "Quoi de neuf ?" et disposés dans 40 villes du monde, comme ici Paris, place de la République.
De curieux containers dorés siglés « Quoi de neuf ? » et disposés dans 40 villes du monde, comme ici Paris, place de la République.

Ce coup de com reposait sur la technologie de la société Shared Studios qui a conçu et développé les fameux containers, dénommés Shared Spaces. Et puisque très curieusement Twitter n’a publié aucune vidéo concernant cette opération, on profite nous d’une des leurs pour rendre compte de l’expérience offerte.

CERISE SUR LE GÂTEAU

Immense coup de cœur pour ce court métrage en animation 2D qui rend hommage au cinéma italien des années 60. On s’est dit que c’était une belle façon de fêter l’été qui finit toujours, telle la dolce vita, par nous filer entre les doigts.

C’est signé de Chiara Luber pour le studio Passion et c’est magnifique tel un coucher de soleil sur la ville éternelle.

Il est particulièrement motivant de collaborer sur la longueur avec nos clients et de devenir ainsi non seulement témoin, mais surtout acteur de leur évolution. Ceci est vrai pour nombre d’entre eux puisque plus d’un tiers de nos clients se sont engagés auprès de nous depuis à minima 5 ans et parfois beaucoup plus. C’est une véritable philosophie de l’action qui nous anime ici : nous  nous positionnons aux antipodes de la prestation « one shot » pour établir un lien de confiance le plus pérenne possible. Et ce choix ne relève pas du seul ressort commercial, mais avant tout de  l’empathie comme de l’écoute des besoins exprimés, quelques soient les projets qui nous sont confiés. Cette continuité nous offre également d’accompagner nos clients vers de nouveaux territoires comme ici celui du contenu vidéo branding.

La production à laquelle nous consacrons ce nouveau billet est à ce titre assez exemplaire. Elle concerne l’agence de communication lyonnaise Nouveau Monde et son client Sigvaris Group, leader de la compression textile médicale. Comme exprimé ci-dessus, cette collaboration « triangulaire » remonte maintenant à 3 ans, une période durant laquelle la stratégie marketing et de communication de la marque Sigvaris a négocié un virage aussi audacieux que pertinent.

SIGVARIS : INNOVATION ET ENGAGEMENT

Si Sigvaris occupe la place de leader, le marché n’en reste pas moins concurrentiel et il suffit pour en juger de porter une attention soutenue aux vitrines des pharmacies pour découvrir les compétiteurs présents sur le marché. Les atouts de Sigvaris demeurent pour autant solides : la marque est riche d’un passé industriel de 150 années, jalonné d’innombrables innovations textiles. Elle n’a de plus jamais sacrifié ses prérogatives qualités pour accompagner son développement. Bien au contraire, c’est l’une des rares marques a avoir su maintenir sa production en Europe avec 3 unités de fabrication en France dont la principale est située à Saint-Just-Saint-Rambert dans la Loire, berceau de l’industrie et du savoir-faire textiles français.

Un choix du « made in France » ouvertement revendiqué par la marque, autant sur le plan qualitatif que éthique. Pour autant le groupe a également su accompagner sa croissance à l’international, en faisant rayonner le made in France à travers le monde entier.

blog-nouveau-monde-sigvaris-video-branding-mariniere_900x600_01

Le réalisateur Nabil et son chef-op David, caméra RED au poing, en tournage sur le site de production de Saint-Just-Saint-Rambert (38)

D’un strict point de vue stratégique, le groupe ne cesse d’innover et développe ainsi de façon intensive une gamme de produits de plus en plus étendue. Quand bien même ils sont tous apparentés à des dispositifs de santé, et donc exclusivement diffusés en pharmacie, ses nouveaux produits investissent de nouveaux territoires en termes de promesses. Une stratégie on ne peut plus pertinente et efficace pour dépoussiérer l’image strictement médicale et « sénior » qui colle aux produits textiles de compression.

Ici encore, testez par vous même en évoquant la question lors d’un prochain dîner entre amis pour vous apercevoir que les aprioris ont la peau dure. C’est d’autant plus injuste que la compression textile répond aujourd’hui à des besoins extrêmement variés et touche ainsi des publics de tous âges.

Sigvaris a ainsi dynamisé sa gamme médicale avec la ligne Divin Éclat : des chaussettes, bas et collants ultra féminins, disponibles dans une variété de 5 teintes, à porter tous les jours sans laisser soupçonner à quiconque qu’il s’agit de dispositifs médicaux. Elle a encore donné naissance à une gamme de produits « sports » ou à une ligne spécialement étudiée pour les grands voyageurs qui empruntent fréquemment les transport aériens, judicieusement nommée Traveno. Mais bien d’autres encore…

LE BRANDING POUR NOUVEL AXE DE COMMUNICATION ET S’ADRESSER AUX CONSOMMATEURS FINAUX

C’est dans cette stratégie produit et marketing que s’inscrit le tout nouveau produit pour lequel l’agence Nouveau Monde nous a une nouvelle fois sollicités. Une paire de chaussettes unisexe on ne peut plus iconique du « fabriqué en France » puisque arborant le motif marinière – blanche et bleu donc – et rehaussée d’un liseré de rouge juste à la hauteur du mollet. Iconique mais encore et surtout indémodable tant l’esprit marin est une valeur sûre en matière de mode.

blog-nouveau-monde-sigvaris-video-branding-mariniere_900x600_02

De belles chaussettes motif marinière, une paire de derby marron glacé et un superbe parquet ancien rénové : le combo idéal pour valoriser le produit.

Sur cette nouvelle production, lors d’une réunion préparatoire, nous nous sommes immédiatement accordés avec l’agence comme avec le client final sur un axe de communication apparenté au « Branding ». Pour celles et ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce que recouvre exactement ce terme, sur le fond comme sur la forme, nous vous invitons à consulter cet article spécial « Brand Content ».

Avec ce film c’est donc vers le consommateur final, et selon un modèle de communication  B2B, que s’adresse Sigvaris. C’est en cela que ce film adopte une logique résolument « branding », en empruntant aux codes des vidéos des univers de la mode et du « lifestyle ». Notre volonté était ici de mettre littéralement en scène le produit dans un univers à la fois jeune, urbain et décontracté en développant un grand nombre de scénettes.

Un postulat et un état d’esprit qui consistaient à démontrer que Sigvaris accompagne les consommateurs dans tous leurs modes de vie. Leur offrant ainsi de vivre chaque jour comme ils l’entendent, sans être freinés par l’insuffisance veineuse, grâce à des produits mode, discrets, qu’on a envie de porter

Un immense merci au passage aux modèles Fanny BLANCHARD et Sébastien FEDERICI pour leur disponibilité et leur allant de tous les instants sur un tournage marathon.

blog-nouveau-monde-sigvaris-video-branding-screencap-moto-900x600-b

Un univers urbain et décontracté, assaisonné d’une touche de « vintage » avec cette moto Honda de collection, pour s’imprégner de la culture de la mode.

UNE VIDEO ALTERNANT BRANDING & PROCESS

Dans le cahier des charges figurait dès l’origine du projet la demande client d’intégrer au film des plans du process de fabrication des chaussettes. Ici encore, toute l’habilité du réalisateur a été d’envisager ses images sous un angle esthétique et même esthétisant, pour non plus rendre compte de la fabrication en termes techniques, à l’instar d’un film corporate, mais bien au contraire les faire participer au montage de la dynamique globale du film. Car ici presque 100 % du film se joue en mouvements : les comédiens y marchent, dansent, pratiquent du sport, font de la moto, etc… Quant à la caméra, elle est également sans cesse flottante, libérée de toute contrainte. Et il en va de même sur le site de production où les gestes des manufacturières composent un ballet avec les mouvements de machines à tisser.

blog-nouveau-monde-sigvaris-video-branding-screencap-machine-main-900x60

Le geste et la machine pour garants des savoir-faire et de l’expertise textiles plus que centenaire de Sigvaris

Outre sa composante « lifestyle » le film traduit ainsi l’essence même de la promesse de la compression textile : faciliter le mouvement, offrir confort et bien-être pour celles et ceux qui entendent se déplacer et se mouvoir avec la plus grande liberté qui leur soit offerte d’apprécier. Qu’il s’agisse de personnes atteintes de troubles veineux avérés ou plus simplement de consommateurs soucieux de tirer profit des bénéfices des innovations techniques de Sigvaris, tout en pouvant intégrer ses produits dans son vestiaire de tous les jours.

La sélection de la musique a également fait l’objet d’une recherche approfondie. Volontairement électro et donc moderne, elle joue pour beaucoup dans la perception globale et sensorielle du film. Elle insuffle un effet « feel-good » immédiat, avec un tempo qui invite à danser, et participe du plaisir à le visionner. Cela colle à notre intention de départ : adopter formellement le format des innombrables clips « branding » que publient les grands annonceurs du prêt-à-porter et de la mode de façon plus générale, pour communiquer notamment lors du lancement d’une collection, d’une ligne en série limitée, d’une édition « capsule » en collaboration avec un ou une artiste.

SIGVARIS ET LE « MADE IN FRANCE »

Comme évoqué plus haut concernant Sigvaris, la volonté de maintenir une production « Made in France » transcende un simple argument marketing. Il s’agit bien ici d’une démarche éthique et sociétale, fondée sur un postula visant à ne rien sacrifier à la qualité des produits certes, mais encore et surtout  à maintenir des savoir-faire sur le territoire national et plus particulièrement sur les bassins d’emplois concernés. Autant dire que cette philosophie entrepreneuriale nous touche particulièrement, dans un contexte où les chiffres parlent d’eux même : entre 1996 et 2015, l’industrie textile française a perdu 51 % de sa production, 40 % de sa valeur ajoutée et… 66 % de ses effectifs salariés ! Source INSEE 

blog-nouveau-monde-sigvaris-video-branding-screencap-machine-fils-900x450

Chargées sur les machines à filer, les bobines aux couleurs emblématiques de la marinière et du « Made in France »

Tous ces éléments participent naturellement de notre motivation à accompagner plus avant encore l’agence Nouveau Monde et Sigvaris en produisant de nouveaux contenus vidéos et participer de la réussite du groupe avec des formats adaptés à la communication digitale : web, social media, DOOH…