Quitte à enfoncer des portes ouvertes, précisons que si chaque nouveau projet implique que nous intégrions de nouvelles données quant aux enjeux et aux marchés de nos prospects et clients, il est fort rare qu’une production présente des atours 100 % originaux. D’autant plus ici qu’il s’agissait ici d’urbanisme.

C’est pourtant le cas pour ce projet concernant la ville de Saint-Étienne qui, début septembre 2018, nous consulte pour la production d’une série de 14 vidéos destinées à mettre en valeurs l’ensemble de ses projets urbanistiques – entrepris ou à venir – à l’échelle de son territoire. Des vidéos destinée à être diffusées par le biais de caque de réalité virtuelle. À titre d’illustration, nous vous proposons ici de visionner le Parcours #01 « Châteaucreux / Soleil ».

Les collectivités territoriales ont un besoin tout aussi vital de communiquer que les annonceurs privés : industriels, prestataires de services, enseignes et marques B2C. Non seulement bien sûr à destination de leurs administrés, mais encore au delà des frontières de leur territoire pour attirer de nouveaux résidents,  acteurs économiques et investisseurs. C’est d’autant plus vrai que depuis une quinzaine d’années, nous assistons à une concentration de plus en plus forte sur les grandes métropoles. Marketing et communication ont plus que jamais leur rôle  à jouer dans le cadre d’une stratégie territoriale, en amont comme en aval des choix et actions politiques.

SAINT-ÉTIENNE : UN PROJET D’URBANISME GLOBAL

Or attirer de nouveaux venus – personnes physiques comme personnes morales – passe avant tout par la valorisation de son territoire. On entre ici de plein pied dans le politique où la parole et les promesses n’ont de valeurs que si elles sont suivies d’actions concrètes, notamment celles inscrites au Plan Local de l’Urbanisme (PLU) qui fixe les grandes orientations de développement et d’aménagement. Et comme évoqué ci-dessus, Saint-Étienne figure assurément parmi les villes les plus performantes en France : redynamisation de son centre ville, valorisation de son glorieux passé industriel , capitale du design, etc…

blog-saint-etienne-maquette-1920x1080

L’impressionnante maquette, entièrement réalisée en bois, offre de visualiser l’envergure et le caractère exceptionnel du projet urbanistique global de la ville de St-Étienne.

La ville a aussi su se tourner vers le contenu vidéo avec la création de sa chaîne YouTube dès 2009 et avec pas moins de 371 vidéos publiées jusqu’à ce jour. La direction de la communication et du marketing territorial de la ville a donc su parfaitement intégrer ce média dans sa stratégie globale de communication, de même que les réseaux sociaux qu’elle administre.

Pour le projet qui nous intéresse ici, un nouveau cap a été franchit et ceci motivait pleinement de consacrer un article à cette production d’un tout nouveau genre.

UNE COLLABORATION ENTRE TECHNICIENS SIG & NOS MOTIONS DESIGNERS

Afin de rendre compte de la transformation du territoire de Saint-Étienne, ou plus précisément des nouveaux équipements dont elle se voit dotée, les techniciens SIG (Système d’Information Géographie) & Observatoire Urbain ont envisagé de recourir aux technologies offertes par Google Earth pour réaliser 14 parcours en survol de la ville. Chacun de ces parcours offrant de détailler via le recours au « motion tracking » (titres générés en motion design et fixés aux zones concernées) les chantiers concernés : finalisés, en cours ou à venir. L’urbanisme de demain de la cité, ici donc synthétisé en 14 séquences vidéos.

blog-postproduction-saint-etienne

Trois techniciens, dont ici Jessica, se sont partagés le travail pour la réalisation des 14 séquences vidéo sous After Effect.

Bien sûr,  nous ne dévoilerons pas ici en détail le process technique qui nous a permis de faire le lien entre leurs relevés topographiques et la postproduction des séquences. Tout juste, pouvons nous préciser qu’à l’issue d’un rendez-vous réunissant les techniciens SIG et notre monteur et motion designer Nicolas, ceux-ci se sont entendus sur un process « sur-mesure ». Ce dernier reposait sur le principe de récupérer pour chacun des 14 tracés des fichiers de données géographiques nous offrant ensuite de les restituer en vidéo.

Une fois cette étape effectuée, Nicolas et les 2 techniciens qu’il a supervisé ont conjointement travaillé à enrichir les vidéos d’une couche de motion design avec les points cibles et les titres signalant chaque projet. Un projet sur le long terme et fort gourmand en temps de calcul puisqu’il a sollicité près d’un mois de travail.

Cerise sur le gâteau : afin d’offrir une expérience plus immersive, les vidéos ont été « mappées » sur un environnement VR (Réalité Virtuelle) selon un angle de 120°. Les vidéos sont ainsi visionnables avec des casques de réalité virtuelle (VR) offrant de pouvoir déplacer son champ de vision.  Pour remarques : un angle de 180° aurait ici trop déformé la perspective.

blog-saint-etienne-casque-vr-1920x1080

Une visiteuse visionne au recours d’un casque VR l’un des 14 parcours proposées sur les 2 bornes spécialement conçue et édifiées à cet effet.

LA MAISON DU PROJET : UN ESPACE DÉDIÉ À LA VALORISATION DE LA POLITIQUE DE LA VILLE EN MATIÈRE D’URBANISME

Ces vidéos sont diffusées au sein de la Maison du Projet, un espace de 500 m2 tout nouvellement réaménagé au cœur de la ville, au 10 rue Louis Braille, et  voué à la présentation au public des projets d’urbanisme, mais encore à l’attractivité de la ville, aux déplacements et à la place de la nature au sein de la cité. Les vidéos ne constituent bien sûr qu’une partie des documents proposés, parmi lesquels : plans, photos, l’impressionnante maquette en volume, mais encore des dispositifs numériques tels que des écrans tactiles et interactifs.

blog-saint-etienne-maison-projet-1920x1080

La Maison du Projet, sise en plein centre-ville au 10 rue Louis Braille et ouverte du lundi au samedi

L’inauguration du site s’est déroulée le 11 janvier dernier en présence du Maire Gaël Perdriau, de nombreux élus, chefs d’entreprises et acteurs du tissu économique local mais encore administrés de la métropole.

blog-saint-etienne-olivier-barbe-gael-perdriau

Lors de l’inauguration, Olivier Barbé directeur de la communication de St-Étienne Métropole en compagnie du maire Gaël Perdriau

Nous nous sommes quant à nous rendus sur place ce vendredi 25 janvier afin de pouvoir rendre compte de cette exposition mais surtout d’y rencontrer Marie-Laure POYET, conseillère technique auprès du Directeur général de la communication et du marketing territorial : Olivier BARBÉ.

L’occasion de s’entretenir avec elle plus avant sur les résultats du dispositif.

L’exposition rencontre un véritable succès, au delà même des prévisions des équipes en charge, avec une moyenne de 80 visiteurs jours et plus de 150 chaque samedi. Il faut dire que la dynamique engagée relève d’un véritable défi. Il s’agit même d’un exemple unique en Europe puisque couvrant l’intégralité du territoire de la ville de Saint-Étienne. Pour rappel : 14 quartiers, sur lesquels sont engagés un total de 200 projets, tous mis en chantier d’ici 2020, avec pour perspective une livraison définitive à l’horizon 2022.

En France, c’est la première fois qu’une collectivité de cette importance s’engage sur un projet urbanistique global, où l’ensemble du territoire est concerné avec des projets visant des intérêts aussi variés que nécessaires à son développement. Ils recoupent ainsi : l’habitat bien sûr, l’expansion de l’offre hôtelière pour répondre à la demande suscitée par la Biennale du Design, des équipements sportifs et de loisirs, des immeubles de bureaux et des zones commerciales avec notamment le futur centre Steel. Confié au promoteur Apsys, il accueillera 70 enseignes avec à la clé la création d’emplois estimée à 800 personnes.

De façon plus prosaïque, l’espace de la Maison du Projet est extrêmement bien conçu en termes de visite et la seule présence de la maquette en bois de la ville – une réalisation ayant sollicité 10 années de travail sous l’égide de l’Établissement Public d’Aménagement de St-Étienne – mérite le déplacement. Jugez en par vous même ici.

ET MAINTENANT, QUELLES SUITES ?

Ce projet était en soi si nouveau qu’il est difficile d’estimer si nous aurons prochainement l’occasion de réaliser de nouvelles productions recourant aux infinies possibilités offertes par Google Earth. Que le territoire concerné relève d’ailleurs d’acteurs publics ou privés.

Une chose est sûre toutefois : nous sommes naturellement prêts à relever de nouveaux défis techniques et l’arrivée toute récente de l’outil Google Earth Studio ouvre des fenêtres encore plus vastes en termes d’animations ultra-réalistes, susceptibles de répondre à une variété de besoins, pour rendre compte de territoires avec autant d’acuité que de créativité.

0 réponses

Laisser un commentaire

Participez-vous à la discussion?
N'hésitez pas à contribuer!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *